De l’analytics à la DMP il n’y a qu’un pas !

Depuis sa création, Eulerian a su anticiper et s’adapter aux tendances du secteur, dans cette interview Ad-exchange, Emmanuel Brunet évoque les aspects stratégiques et évolutifs de la société.   Pour vous où se situe votre différence vis-à-vis de ce marché où l’offre de solutions de DMP est abondante ? Emmanuel Brunet_ Nous avons pas mas de différences : nous garantissons le stockage isolé des données sur des pays précis et connus (la France et les États-Unis), notre collecte de données est totalement temps réel, et surtout au niveau de nos fonctionnalités nous disposons à la fois de l’historique de l’attribution et de l’analytics, en plus de la DMP. Mis à part Adobe, je ne pense pas qu’il existe un autre acteur sur ce dernier aspect que je viens de citer. Nous sommes donc capables de faire réellement de l’analytics de manière extrêmement pointue. Par exemple, le client peut choisir seulement un ou quelques segments précis de population présents au sein de sa DMP puis afficher ses reporting d’analytics afin d’analyser leur attribution. De plus, il peut avoir au sein de sa DMP une mesure de performance qui intègre des modèles d’attribution de la partie analytics. Nous sommes capables d’avoir une vision qui est très axée CRM dans l’analytics, ce qui est extrêmement rare sur le marché. Cela permet à nos clients de pousser plus loin leur analyse d’attribution, au niveau des segments. Il est possible, par exemple, d’avoir une segmentation de la population par niveau d’engagement. Cet outil leur permet aussi de vérifier si tel ou tel trading desk ou DSP amène bien la typologie de trafic qu’ils leur ont demandé de cibler. Et ainsi de suite. Est-ce que les annonceurs et e-commerçants avec lesquels vous travaillez ont compris l’intérêt d’investir dans une plateforme de gestions de données (DMP) ? […] Pour lire l’intégralité de l’interview, cliquez ici.